18 mai 2017

On s'attache

(dans les deux sens)


Message de l’infra-monde ? avertissement de temps nouveaux ? effet papillon ? notre aspirateur qui nous a accompagné sous plusieurs quinquennats et qui faisait pratiquement partie de la famille, a rendu l'âme le jour de l'intronisation d'Emmanuel Marchon.


Le cœur était bon mais c'est l'attache qui a rompu.


Une nouvelle ère s'ouvre, finis Philips et les Pays-Bas, tournant résolument le regard vers la ligne bleue des Vosges, on s'est recentré sur l’Allemagne et pris un Bosch tout rutilant. Les progrès fulgurants de ces dernières années nous laissaient espérer un monstre de technologie. 
Nous avons été rapidement déçus.

Sa mèr ! y fait rien qu'à aspirer, pas de télécommande, pas de radar de recul, pas d'indication de température extérieure, pas d'appli le concernant, pas de bouquet tv, on peut même pas envoyer des sms, il ne touite pas, il ne tchate pas et ne fait pas de photos...

Bref, pas de quoi faire de plans sur la moquette.

13 mai 2017

Varengeville sur Mer


Érables

Jacinthes des bois

Ail des ours (de quoi faire des kilos de pesto)

Azalées

L'église de Varengeville

Vue sur la mer

Quelques photos du parc du Bois des Moutiers qui entoure une demeure tenant du manoir ou du cottage anglais, aux jardins extraordinaires... 

"Ancré aux bord des falaises blanches de la Côte d’Albâtre, le village de Varengeville sur mer est connu mondialement pour avoir été célébré par des peintres aussi réputés que Claude Monet et Georges Braque. Ce dernier repose dans ce cimetière marin que Paul Valéry a évoqué par un merveilleux poème en 1920 (ah bon, je pensais qu'il s'agissait du cimetière de Sète)...

 ...Les artistes à Varengeville : parmi les peintres et sculpteurs : Claude Monet (plus d’une centaine de toiles du site), Isabey, Renoir, Pissarro, Jacques-Emile Blanche (ami et portraitiste de la famille Mallet (fondateurs du lieu)), Degas, Cacan, Georges Braque (et son atelier), Corot, Miró, Picasso, Léger, Auburtin, Ménard, Calder, Apel.les Fenosa et l’architecte Paul Nelson. Parmi les artistes Anglais : Turner, Whistler, Walter Sickert, Audrey Beardsley, Walter Crane… du côté des lettres : Tharaud, Dorgelès, Saint-John Perse, Prévert, Porto Riche (un nom qui m'a toujours interpellé, il faudra que je le lise un de ces jours), Proust, Breton, Cocteau, Gide et Virginia Woolf. Varengeville a aussi inspiré les musiciens: Debussy, Ravel, Eric Satie, Reynaldo Hann et Albert Roussel qui repose au cimetière de Varengeville." 
extrait de Les artistes au Bois des Moutiers (sauf parenthèses en italique).

Enfin, cerise sur le gâteau, du moins pour moi, le frère de Gertrude Jekyll, (1843-1932) qui participa à la création des jardins et du parc, prêta son nom au Dr Jekyll de l'ami Robert-Louis Stevenson. Curieux comme des liens invisibles peuvent relier parfois les choses qui nous touchent.

13 avril 2017

Le temps des ceris(i)e(r)s

🎼 Quand nous chanterons le temps des cerises,
Et gai rossignol, et merle moqueur
Seront tous en fête !
Les belles auront la folie en tête
Et les amoureux, du soleil au cœur !
Quand nous chanterons le temps des cerises,
Sifflera bien mieux le merle moqueur !

A brûle-pourpoint : de qui Le temps des cerises ? j'aurais répondu Prévert ! fatal error ! Le Communard  Jean Baptiste Clément a écrit cette chanson en 1866 et  Antoine Renard en a composé la musique en 1868 (pour remettre à l'heure mon horloge interne).
Par contre, Prévert a écrit l'anti-militariste Le temps des noyaux.

Vallis clausa

Vau-cluso

Vaucluse - Vallée close


et puis aussi, le temps des gainiers siliquastres (un nom qui fait un peu peur), plus connus sous le nom d'arbres de Judée


La très belle Glanum, près de Saint Rémy de Provence, dans les Alpilles, une cité antique, gauloise, grecque, romaine... 

07 avril 2017

Marcel aimé

Le marcel de Branlon Mado dans Un tramway nommé désir


Plus habitué aux nœuds papillons, l'ancien ministre et philosophe !?, confond le marcel et le ticheurte à manches longues. Nonobstant, Poutou aurait pu faire un effort en se payant pour l'occasion un petit costume ou pour le moins une veste forestière,  mais tant qu'il n'est pas venu en salopette de travail, on lui pardonne.

Et puis, heureusement qu'il était là le Poutou, pour leur chier dans les bottes (Berluti) !

On comprend mieux le déchaînement du philosophe empapillonné à défendre bec et ongles  FF, son poulain, au vu de son activité passée  à fonds perdus :

"En juin 2011, Le Canard enchaîné et d'autres médias affirment que Luc F, professeur à l'université Paris-Diderot, n'y assure aucun enseignement depuis quatorze ans et qu'il n'y est quasiment jamais présent : outre les périodes de fonctions ministérielles, où il était détaché et payé comme ministre, il a longtemps été dispensé, à sa demande, d'enseignement et mis à disposition afin d'accomplir diverses fonctions officielles. En 2010, avec l'autonomie financière, son université lui demande d'accomplir son service d'enseignement statutaire pour lequel elle le paye, ce qu'il ne fait pas ; l'université lui réclame donc le remboursement de ses rémunérations (environ 4500 euros mensuels selon la même source) ou d'assurer ces enseignements..." extrait de Wikipedia.

02 avril 2017

Entrons dans la carrière






Actuellement Bosch, Brueghel,  Arcimboldo...


[ flash interdit, (du flou), on se demande pourquoi, les peintures étant projetées sur les parois ]   

14 mars 2017

Une histoire en vers

et en prose

Ne chantez pas la Mort, c´est un sujet morbide 
Le mot seul jette un froid, aussitôt qu´il est dit 
Les gens du show-business vous prédiront le bide 
C´est un sujet tabou pour poète maudit 
La Mort 
La Mort


L'Asticot de Shakespeare
créé et interprété par Clémence Massart sous la direction de Philippe Caubère.

Sont conviés roi, vieillard, paysan, prince, clown, Sarah Bernhardt, Sacha Guitry... pour dire ou chanter la mort avec Shakespeare, Baudelaire, Giono, Jankélévitch, Jean-Roger Caussimon (comme je le regrette, lui), Clémence Massart...
Confortablement installés au fond du trou, suçotant quelques pissenlits à l'ombre de la Camarde, on médite, on rit (jaune) et l'on se régale encore avec nos vers amis d'un air d'accordéon.

"Qu'on vienne voir Clémence comme on irait voir le dernier panda vivant au jardin zoologique de Vincennes, le tableau interdit de Courbet, "L'Origine du Monde" au Musée d’Orsay, un ultime concert des Rolling Stones ou de Johnny Hallyday, Arletty, Fréhel, Zouc ou Fernandel. Elle est de cette race-là, de cette époque et de cet âge. Alors qu'elle a le nôtre."
Philippe Caubère

Très conseillé aux bilieux, anxieux, angoissés, dépressifs...
Aux Rencontres à lire, à Dax le 10 mars 2017, à l'Atrium.

05 mars 2017

Tous au Trocadéro !

pour soutenir notre champion

Dubout Le code de la route
Il ne cèdera pas, 
Il ne se rendra pas, 
Il ne se retirera pas !

[Penser à prendre un K-Way et une petite laine, alerte orange météo aux orages]

26 février 2017

La triple couronne d'Aigle audacieux

Bold Eagle, ornais, 

qui, 41 ans après Bellino II, remporte la triple couronne : Prix d'Amérique, Grand Prix de France, Grand Prix de Paris. Il est entraîné par Sébastien Guarato, bordelais et drivé par Franck Nivard, avranchais.

Bold Eagle et Franck Nivard en 2014 - Paris Vincennes

Franck Nivard dit Francky la main froide pour son exceptionnelle maîtrise.

Propulseur sculpté figurant un cheval bondissant

Paléolithique supérieur - Magdalénien moyen Paléolithique supérieur - Magdalénien
Sculpture bois de renne, vers 15000 av. J.C.
Musée d'Archéologie nationale -  Saint-Germain-en-Laye

Propulsion, pour sa partcheval suédois de classe n'a pas répondu aux espérances de son entraîneur, Daniel Réden.

Timoko drivé par Björn Goop -  Grand Critérium de Vitesse 2016
Cagnes sur mer

Et n'oublions pas Timoko, par Imoko et Kiss me Coulonces, trotteur français appartenant à Richard Westerink, le plus rapide et le plus riche de l'histoire, basé à Escalans dans les Landes !!!.

[pour information hippique]

17 février 2017

La volve engainante


La volve (enveloppe) engainante, une des caractéristiques au parfum d'éros (engainante, tiré du latin vagina, "fourreau", dont sont issus les doublets français gaine et vagin) qui permet de distinguer l'oronge, dite  amanite des Césars, de l' amanite tue-mouches. (Une cousine répond par ailleurs au doux nom d'amanite vaginée).
Plutôt méditerranéenne,  elle ne se trouve pas par ici sous le pied d'un cheval, aussi, il faut marquer le coup..
J'ai toujours regretté de ne pas avoir osé prendre une photo de magnifiques cageots d'oronges sur le marché de Gênes en Italie. Je pensais que ces amanites en nombre impressionnant provenaient de la Ligurie et peut-être des Cinque Terre , or j'ai appris incidemment que les italiens venaient en faire des razzias en Haute-Provence. (d'où les innombrables panneaux d'interdiction de cueillette.) 
 Tu as volé, a volé l'oronge du marchand, tu as volé, as volé l'oronge du marchand,  ...Vivement la fermeture des frontières ! Gardons nos oronges !


L'oronge est au cèpe ce que l'araignée de mer est au tourteau.
CC (Coco Curnonsky)

Ce que j'aime dans le tourteau, c'est la mayonnaise.
Coco Lipide-Gras

[Oronge-retard, celle-ci est d'octobre]